Sunday, October 17th, 2021

La grande question du jumeau préféré ?

Avez-vous déjà été questionné.e sur cette difficile question du jumeau « préféré » ? Du chouchou à sa maman ? A son papa ? Ou vous vous posez la question, justement (parmi tant d’autres) : « Mais comment ça se passe avec deux, au fait » ? Dans cet article , j’ai voulu être la plus sincère possible, alors, hop, j’aborde la question moi-même #na !

Lorsque la famille se formule par 1 + 1 = 4

Dans ce cas de figure particulier, y a-t-il un jumeau plus proche d’un parent que l’autre, et l’autre jumeau, plus proche de l’autre ? Se répartissent-ils les préférences, sans que l’on ait véritablement notre mot à dire ? Car non, ni les mamans et ni les papas n’ont pas le cœur à la division lorsqu’ils viennent d’avoir des jumeaux ! Sincèrement, ce sont plutôt eux, du haut de leurs tétines, qui nous choisissent !

Personnellement, pour mes jumelles, c’était ma première grossesse. Et, oui, elles étaient mes premières enfants d’une famille aujourd’hui nombreuse. J’ai vraiment observé cette sorte « d’ arrangement gémellaire » très tôt, dans mon foyer comme dans celui des tant d’autres 1+1=4 comme moi ! Un véritable soulagement, alors, de vérifier ce même truc bizarre dans les commentaires de ma page « Tu sais que tu es parent de jumeaux quand ».

Car je commençais limite à culpabiliser lorsque je réalisais soudain que j’avais peut-être plus souvent l’une dans mes bras que l’autre, sans y faire vraiment attention. Ce sont les remarques extérieures qui m’ont alertée. Mais hors de question de rentrer de rentrer dans des comptes d’apothicaires pour autant avec les câlins de mes enfants. Cela venait juste comme cela venait ! Je prenais les bras qui se tendaient à moi et puis voilà.

Déculpabilisation : go !

Alors il est vrai que, lorsque l’on me posait la question fatidique : « Est-ce que tu favorise l’un plus que l’autre ? » ou « As-tu un préféré ? », je commençais à regarder mes gestes de plus près, alors que je ne le faisais pas avant. Euh parce que oui, je confirme que les jumeaux attirent beaucoup la curiosité de tous et que, oui oui, oh oui, j’ai vraiment reçu toutes sortes de questions bizarres… De la part de tout le monde, sans distinction !

Au diable les diviseurs qui pensent que parce qu’ils ou elles sont deux, il y a forcément une division, au lieu d’une multiplication du bonheur. Et même si pendant un temps, j’en avais une qui fonçait dans mes bras plus vite que l’autre, à y réfléchir, cela s’est alterné après. Puis encore après ! Et encore encore après. Rien n’est figé. Et non, pour être claire, je n’ai pas d’enfant préféré ! lol

Les jumeaux, une construction mentale particulière

De toutes les manières, les jumeaux en bas âge se construisent toujours l’un par rapport à l’autre. C’est d’une logique ! Ils sont deux. Sont arrivés ainsi et c’est tout. Il faut bien composer avec cette particularité(1) Et même si cela tend à s’estomper naturellement avec l’âge, ils conviennent tacitement de se répartir les parents. C’est je pense une façon pour eux de se différencier et de se construire, petit à petit.

Je sais que des parents passeront par-là. Il est important de donner votre ressenti également, du haut de votre expérience. Et personnellement, avec le recul que j’ai la chance d’avoir, sur une communauté nombreuse, mais pas seulement, voici donc mon constat ; non, nous ne choisissons pas, ce sont eux qui le font naturellement ! Et ils en ont besoin.

Et lorsque l’on est seule avec eux, alors ?

Je dirais que, jamais, je n’ai favorisé l’une par rapport à l’autre. Car justement, j’étais attachée à un juste équilibre dans ce cas de figure-là ! Lorsque j’étais seule avec elles. Et pour moi, c’était en semaine, la journée. C’est justement lorsque le papa rentrait de son travail ou que nous étions en week end, en vacances, que j’ai alors ressenti une différence.

Se pose alors la question des mamans (ou des papas !) dites « solo ». Comment font-elles donc ? Les jumeaux arrivent-ils à s’identifier différemment ? D’une autre manière ? Dans ce cas de figure là, je n’ai pas d’expertise. Donc sentez-vous libre de commenter ! Mais à mon avis, les jumeaux ou les jumelles trouvent toujours un moyen de combler l’amour dont ils ont besoin. Peu importe l’art et la manière.

Oui mais alors, et la fratrie ? Quand 1 + 1 = 4 + x !?

J’ai eu un petit garçon, après mes filles jumelles. Je peux témoigner également de l’éclatement de cette théorie à l’arrivée du petit dernier ! Et justement, cela a posé un petit problème de redistribution des cartes, pendant un temps. Cela a duré environ deux ans.

L’une d’elle avait dans le cœur, beaucoup de tristesse. Une tristesse parfaitement injustifiée car nous l’aimions tout autant. Mais cela s’est traduit par de nombreuses crises de larmes. Et nous avons fait en sorte de la rassurer. Cela a pris du temps, de l’énergie, de la patience et de la psychologie. Surtout lorsque les crises étaient impressionnantes.

C’était dure pour nous de voir l’une de nos filles éclater en sanglots sans qu’elle ne sache pourquoi. Nous, nous savions à peu près de quoi il en retournait. Et heureusement ! Cela permettait alors de calmer les esprits. De s’occuper d’elle en masse. Puis, de la jalousie qui en a découlé de sa sœur.

Aujourd’hui, pour notre plus grand bonheur, nous pouvons témoigner d’une famille harmonieuse, où chacun des trois enfants a une place unique et précieuse, et c’est ultra important pour nous, même si cela n’a pas été aussi simple qu’il n’y paraît 😉 Vraiment !

Pourquoi cet article, finalement ?

Je voulais parler simplement parler de ce sujet trop peu abordé. Un sujet tabou ? Il y a bien évidemment, et fort heureusement, d’autres situations et ce serait avec plaisir que nous vous lirons.

Mais surtout, je voulais inviter certains d’entre vous, à déculpabiliser s’il y avait un petit phénomène du genre. Enfin et surtout, je voulais aussi prévenir d’autres parents d’un chamboulement normal des rôles lorsqu’un autre enfant arrive. Voir plusieurs aha ! C’est votre cas ?

Aimer, c’est aussi partager !

Alors si cette petite lecture sincère vous a été agréable, n’hésitez surtout pas à cliquer sur le bouton qui va bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *