Thursday, September 23rd, 2021

La maternité et ses différents niveaux

Les maternités sont actuellement (en France) répertoriées sur trois niveaux :

Niveau I :

Ces maternités disposent seulement d’une unité d’obstétrique. L’équipe médicale et le plateau technique sont tout à fait au point pour la prise en charge des grossesses uniques.

Elles ont aussi toute l’infrastructure nécessaire en cas de césarienne ou pour les soins de réanimation au nouveau-né si besoin.

Niveau II :

Dans ce cas, elles disposent d’une unité d’obstétrique et de néonatalogie (service de pédiatrie spécialisé pour les nouveau-nés).

Elles permettent la prise en charge des grossesses à risque modéré et des nouveau-nés nécessitant une surveillance particulière, mais pas de soins en réanimation.

Les maternités de niveau II sont subdivisées :

– les maternités de niveau 2A accueillent les bébés nés à partir de 32 semaines d’aménorrhée (SA) avec un poids d’au moins 1 500 g ;

– les maternités de niveau 2B correspondent aux soins intensifs. Elles prennent en charge des nouveau-nés entre 30 et 32 SA, pesant entre 1000 et 1500 g qui n’ont pas besoin d’être intubés.

Niveau III :

Au maximum des capacités médicales, mais plus rares, ces maternités disposent d’une unité d’obstétrique, d’une unité de néonatalogie et d’une unité de réanimation néonatale. Elles prennent en charge des grossesses à haut risque et des nouveau-nés présentant des détresses graves et n’ayant pas d’autonomie respiratoire. Elles accueillent des enfants nés entre 24 et 25 SA et à partir de 500 g.

Il est bon, également, de savoir que toutes les maternités fonctionnent en réseau. Chaque fois que cela est nécessaire, il est possible de faire appel à une maternité d’un niveau supérieur si besoin.

Evidemment, si votre situation géographique le permet, je vous conseille de privilégier pour votre grossesse gémellaire une maternité de niveau II, au minimum, laquelle saura donner les soins nécessaires aux enfants à vos côtés en cas de complications.

Si vous n’avez guère le choix, je dirais qu’un homme averti en vaut deux ; essayer d’anticiper votre organisation dans le cas d’un éloignement non prévu. Je parle ici de stockage de courses, garde de la fratrie etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *